Rêver du Goncourt en brunchant chez Drouant

Rêver du Goncourt en brunchant chez Drouant
Rêver du Goncourt en brunchant chez Drouant

Drouant – 16-18 place Gaillon 75002 Paris – Tel : 0142651516. Il est de ces endroits qui respirent l'histoire de Paris qu'on se dit qu'un jour on prendra le temps d'aller voir, de s'y asseoir, d'y déguster quelque chose mais dont on se dit tellement qu'on a le temps d'y aller puisqu'ils seront encore là demain, qu'on finit par ne jamais s'y rendre. Drouant a cette couleur-là. Alors que commence à bruire la rentrée littéraire, on s'est enfin décidé à aller bruncher là où se décerne chaque année le Prix Goncourt. 

Terrasse du restaurant Drouant Paris 75002

C'est la bonne période pour s'y rendre. Paris est encore un peu vide, les beaux jours sont (enfin) là et la terrasse du Drouant dans son écrin de bambous sur la place Gaillon est un cocon de verdure parfait pour un brunch du dimanche. Ne craignez pas les rayons du soleil, on vous en protège et les passants ne soupçonnent pas que derrière ce mur vert, vous prenez votre temps à une table.

On est tellement bien qu'on prendrait bien un livre pour bouquiner des heures à l'abri de la ville dans ce havre littéraire. Mais on vient prendre votre commande et il est temps de vous sustenter de nourriture terrestre.

C'est dimanche, c'est midi, c'est brunch : un "p'tit Traînard" pour lui donner son nom de baptême servi de 12h à 14h30 chaque samedi et dimanche.

Dans l'assiette et la panière

brunch du restaurant Drouant Paris 75002

C'est joli comme tout, ces petites assiettes qui débarquent en grande pompe (chef de rang et commis rien que pour nous) sur la table. Petit gaspacho, petit fromage blanc à la ciboulette accompagné de son saumon, oeuf mollet et tranchounettes de jambon serano, petite salade de fruits exotiques, petites viennoiseries. Tout est mini. A tel point qu'on a, je l'avoue, un peu peur de crever de faim en sortant de table.

Que nenni, c'est exquis et bien suffisant, surtout qu'avec la corbeille de pains (baguette traditionnelle et de campagne), deux pots de confiture de 200g maison ramènent leur fraise et leur abricot et se font un plaisir de sauter dans un sac en fin de brunch pour que vous les rapportiez bien gentiment à la maison.

Chaque petite assiette est charmante et surtout met en valeur son produit. Un petit bémol sur la salade légèrement fatiguée mais mention exceptionnelle au fromage blanc à la ciboulette léger comme un souffle d'air et doux comme s'il était sucré. 

Quant aux viennoiseries, vous avez la totale : pain aux raisins, au chocolat, croissant, chausson aux pommes, brioche plate. On regrette peut-être un peu de cuisson sur certains pour que le feuilleté feuillète un peu plus en bouche mais sinon, c'est fameux.

On boit aussi

Une belle carafe de jus d'orange pressée à la minute, un thé noir bien corsé pour moi, un chocolat un peu liquide pour chéri-chéri et une flûte de Crémant d'Alsace pour finir.

Le tout pour 35€ par tête de convive. Certes, à ce prix-là, on ne se le fera pas tous les jours. Mais on reviendra peut-être dîner un soir pour goûter la carte d'Antoine Westermann car elle nous a fait envie. Et puis quand même rêver là un jour que le roman que vous n'avez jamais terminé puisse recevoir un Goncourt vaut bien de prendre le temps d'aller faire un tour chez Drouant !

façade du restaurant Drouant Paris 75002

Drouant – 16-18 place Gaillon 75002 Paris – Tel : 0142651516
Site Web

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>